Que vous preniez l’avion régulièrement ou occasionnellement, cet article a été rédigé rien que pour vous ! Saviez-vous que sous certaines conditions vous pouviez être indemnisé pour un retard, une correspondance manquée ou encore un vol annulé ? Le Parlement européen et le conseil de l'Union européenne ont adopté le règlement (CE) n°261/2004 en février 2004 afin de mieux encadrer les responsabilités des compagnies aériennes et leurs devoirs envers leurs passagers.
Vous avez jusqu’à 5 ans pour réclamer une indemnité ! Autrement dit, si votre vol a eu un retard de plus de 3h le 25 août 2019, vous pouvez demander une indemnisation jusqu’au 25 août 2024 !
Pour connaître vos droits en cas de vol retardé ou annulé, de surbooking, de grève, lisez la suite !


Mon vol est en retard

Vous pouvez recevoir une indemnisation en cas de retard de votre vol si :
• Votre avion a atterri avec 3h de retard ou plus.
• Le vol a été retardé à cause de la compagnie aérienne (et non pour des circonstances indépendantes de la compagnie comme une tempête, du brouillard, etc). Pour vous en assurer, renseignez-vous sur la cause du retard directement auprès de la compagnie.
• Votre vol était opéré par une compagnie européenne ou votre avion décollait d’un pays européen.

Le montant dépend directement du type de vol (vol court-courrier, moyen-courrier ou long-courrier) et plus exactement de la distance parcourue. Les compensations varient entre 250 et 600€. Référez-vous en bas de cet article au chapitre « Flightright, vérifiez gratuitement si vous êtes éligible à une indemnisation » pour estimer le montant de votre compensation financière.

À partir de 5h de retard, vous pouvez renoncer à votre vol et demander à la compagnie aérienne un remboursement intégral de votre billet d'avion.

Outre ces compensations financières, si le vol est reporté au lendemain alors la compagnie doit vous loger gratuitement et financer votre transport (aller et retour) depuis l’aéroport.

Mon vol est annulé

Dans certains cas, il est possible de recevoir une indemnisation pour un vol annulé en plus du remboursement de son billet d’avion.

- Si une compagnie aérienne annule votre vol moins de 7 jours avant le départ, quelques règles s’appliquent. Si l’heure de départ de votre vol de remplacement est avancée de plus d’1 heure ou si l’heure d’arrivée est retardée de plus de 2 heures, vous avez droit à une indemnisation. Si votre vol est annulé et qu’il n’est pas remplacé, vous pouvez demander une indemnisation en plus du remboursement de votre billet d’avion.

- Vous pouvez également percevoir une indemnité lorsque la compagnie aérienne annule votre vol et vous en informe entre 7 et 14 jours avant le départ. Dans ce cas, si l’heure de départ de votre vol de remplacement est avancée de plus de 2 heures ou si l’heure d’arrivée est retardée de plus de 4 heures, vous avez droit à une indemnisation. Si votre vol est annulé et qu’il n’est pas remplacé, vous pouvez demander une indemnisation en plus du remboursement de votre billet d’avion.

Si une compagnie aérienne annule votre vol plus de 14 jours avant votre départ, aucune réglementation en vigueur ne s’applique car on estime que vous avez suffisamment de temps pour réorganiser votre départ. Votre billet d’avion vous sera remboursé mais vous ne percevrez donc aucune indemnisation.


La compagnie me refuse l’embarquement suite à un surbooking

Mais qu’est-ce donc que le surbooking ? Ce terme emprunté à l’anglais désigne un procédé utilisé par les compagnies aériennes lorsqu’elles pratiquent la surréservation c’est-à-dire qu’elles vendent plus de billets que de places disponibles dans l’avion.

Lorsque vous vous présentez à l’enregistrement, votre valise est bouclée, vous avez tous vos documents de voyage en main et pourtant on vous refuse l’embarquement car le vol est surbooké. Cette pratique est courante mais la compagnie doit vous indemniser et vous proposer un autre vol vers la même destination. Pour vous aider à patienter et répondre à vos besoins en attendant le vol de remplacement, la compagnie doit vous servir des boissons ainsi que des collations et vous proposer un logement si le vol de remplacement est prévu le lendemain. Si vous ne pouvez pas attendre, la compagnie doit vous rembourser votre billet et vous indemniser.

Une compagnie aérienne doit indemniser un passager qui s’est vu refuser l’accès à bord en cas de surbooking. Quel que soit le prix de son billet et même s’il l’a réservé auprès d’une compagnie low-cost, un passager peut prétendre à une indemnisation comprise entre 250€ et 600€ (selon la distance de son vol).

Référez-vous en bas de cet article au chapitre « Flightright, vérifiez gratuitement si vous êtes éligible à une indemnisation » pour estimer le montant de votre compensation financière en cas de surbooking.

Les cas particuliers

Les grèves des compagnies aériennes

Même si une compagnie aérienne n’est pas totalement responsable des conséquences d’une grève et des chamboulements inhérents à cette manifestation, il arrive que dans certains cas vous puissiez prétendre à une indemnisation.

Imaginons qu’après une grève, les vols reprennent normalement et qu’un passager (victime de la grève qui vient de se terminer) se voit attribuer votre place à bord. Même si votre avion n’est pas touché directement par une grève, vous êtes malgré tout impacté par la grève qui vient de se terminer. Dans un tel cas, la compagnie est responsable de cette erreur d’organisation. Il en est de même lorsqu’un vol est annulé à cause d’une grève avant le premier jour de grève annoncé.
Si vous êtes dans l’un de ces cas ou directement impacté alors qu’aucune perturbation n’était prévue sur votre vol, vous pouvez demander une compensation financière.

Même en cas de grève, vous devez vous rendre à l’aéroport et vous présenter à l’heure à l’enregistrement. En effet, si la compagnie aérienne vous propose un autre vol dans l’heure et que vous le manquez, vous ne pourrez pas prétendre à une indemnisation.

Les conditions météorologiques

Une mauvaise météo est considérée comme une circonstance « extraordinaire » dont une compagnie aérienne n’est pas responsable (tout comme les catastrophes naturelles, les dégâts de turbines en vol, les pannes de radar, les autorisations d’atterrir retardées, etc). Autrement dit, si votre vol est retardé ou annulé en raison d’un brouillard épais, d’une tempête ou d’une autre condition météorologique extrême, vous ne pourrez pas prétendre à une indemnisation. Il arrive cependant que l’on ait des doutes sur les soi-disant mauvaises conditions météorologiques, surtout lorsque d’autres compagnies permettent à leurs avions de décoller. Dans un tel cas, vous pourrez prétendre à une indemnisation.

Référez-vous au chapitre suivant « Flightright, vérifiez gratuitement si vous êtes éligible à une indemnisation » pour savoir si vous avez droit à une compensation financière et quel est son montant.

Flightright, vérifiez gratuitement si vous êtes éligible à une indemnisation

Grâce à la technologie de pointe de Flightright, les passagers victimes de surbooking, de retard ou d’annulation de leur vol peuvent savoir (gratuitement et en quelques clics) s’ils sont éligibles à une indemnité prévue par le règlement européen.
Une fois mandatés, les experts internationaux de Flightright s‘occupent de réclamer et d‘obtenir ces indemnisations auprès de la compagnie aérienne. Si les compagnies aériennes ne réagissent pas aux demandes de paiement, les équipes juridiques de Flightright transmettent l’affaire à l’un de leurs avocats partenaires afin de mener le cas en justice où ils ont un taux de succès de 99%. En cas d’obtention d’une indemnité client, Flightright retient 27% du montant. S’ils ne l’obtiennent pas, le client n’a absolument aucun frais.
Demandez une indemnité à Flightright si votre vol pour Londres est annulé ou retardé.