Week-end à Rome : visiter Rome en 3 jours


En plus de ses emblématiques vestiges antiques dont le Forum romain et l’incontournable Colisée, Rome abrite des musées passionnants (musées du Vatican et du Capitole, galerie Borghèse), compte d’innombrables places qui sont depuis des siècles au centre de la vie citadine (piazza Navona, piazza del Popolo, piazza di Spagna) et regorge d’illustres monuments (chapelle Sixtine, fontaine de Trevi, Panthéon) à chaque coin de rue. L’ancienne capitale du monde est une ville captivante et un véritable musée à ciel ouvert. La richesse de son patrimoine historique et culturel combinée au dynamisme de sa vie urbaine et à la douceur de son climat en fait une destination particulièrement prisée des touristes du monde entier.

© Tous droits réservés Alex Vizeo

Vous trouverez dans cet article toutes les informations essentielles à l’organisation de votre séjour. Construisez votre week-end à Rome selon vos goûts, vos envies et votre budget grâce à notre sélection des sites touristiques incontournables ou suivez notre programme pour découvrir l’essentiel en trois jours seulement.


Week-end à Rome : journée N°1

Rome vous fait rêver mais vous ne disposez que de quelques jours pour visiter l’une des villes les plus fascinantes d’Europe ? Du Colisée à la place Saint-Pierre en passant par la fontaine de Trevi, nous avons concentré le meilleur de la capitale italienne dans un itinéraire de 3 jours. En si peu de temps, vous ne découvrirez évidemment que les sites touristiques les plus réputés mais ne dit-on pas que toute personne qui jette une pièce dans la fontaine de Trevi est censée revenir un jour à Rome ? Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Week-end à Rome : carte de l'itinéraire de la journée n°1 (cliquer sur la carte pour l'agrandir)
Plan de la première journée d'un 
							week-end à Rome


N°1 : Cité du Vatican

La découverte de la cité du Vatican est une étape incontournable de votre week-end à Rome. L’imposante place Saint-Pierre où se donnent rendez-vous des milliers de catholiques lors des fêtes religieuses est située devant la basilique Saint-Pierre depuis laquelle le pape s’adresse à la foule. Centre de la chrétienté, la Basilica di San Pietro attire chaque année des millions de pèlerins et des touristes du monde entier qui viennent visiter le plus important lieu de culte de l’église catholique. L’ascension au dôme de la basilique vous permettra de profiter d’une vue panoramique sur la place Saint-Pierre...
Les musées du Vatican exposent quant à eux un patrimoine artistique inestimable sur plusieurs kilomètres de galeries qui mènent entre autres aux chambres de Raphaël et à la célébrissime chapelle Sixtine.

Place Saint-Pierre

Avec ses dimensions impressionnantes, la place Saint-Pierre est l’une des places publiques les plus vastes du monde. Elle a été construite par le Bernin (architecte baroque) en une dizaine d’années (1656-1667) à la demande du Pape Alexandre VII.
Sa forme elliptique qui représente "les bras maternels de l’Eglise" a pour objectif d’orienter les fidèles vers la basilique Saint-Pierre. Des milliers de catholiques s’y donnent rendez-vous lors des fêtes religieuses, attendant le moment où le Pape va les bénir du haut de son balcon.
La place Saint-Pierre en chiffres (lisez bien c’est impressionnant), ce sont 284 colonnes réparties en 4 rangées, 88 pilastres et 140 statues de saints. Entouré de part et d’autre par deux grandes fontaines, un obélisque provenant d’Egypte se dresse au milieu de la place.
Quant aux messieurs avec des costumes bleu, rouge et or dessinés par Michel-Ange, ils ne sont pas là pour divertir les passants...ce sont des gardes suisses chargés de la sécurité du Vatican !

La place Saint-Pierre est une esplanade du Vatican, située devant la basilique Saint-Pierre. Pour vous y rendre, empruntez le métro jusqu'à la station "Ottaviano - San Pietro - Musei Vaticani" (ligne A).

Basilique Saint-Pierre

Bâtie à l’emplacement présumé du tombeau de Saint-Pierre, la basilica San Pietro est le plus important lieu de culte de l’église catholique. Sa construction démarra en 1506 sur les ruines d’un ancien sanctuaire et dura plus d’un siècle. Les plus grands architectes de l’époque (Bramante, Raphaël, Michel Ange, Le Bernin, Della Porta…) participèrent à la construction de la plus grande et plus spectaculaire église de Rome.
Avec ses 118 mètres de large et ses 48 mètres de haut, la façade de l’édifice est tout simplement majestueuse. L'ensemble est surmonté de statues du Christ et de ses apôtres. C’est depuis la loggia située au centre de la façade que le pape s’adresse aux fidèles qui se sont rassemblés sur la place Saint-Pierre avant de leur délivrer sa traditionnelle bénédiction.

L'intérieur de la basilique Saint-Pierre en impressionnera plus d’un non seulement pour ses dimensions monumentales mais également pour la richesse de ses décorations. Parmi les œuvres d’art à ne pas manquer, la célèbre Pietà de Michel-Ange est une sculpture en marbre représentant la Vierge Marie assise sur un rocher, tenant le Christ mort sur ses genoux. Cette œuvre de jeunesse de l’artiste révéla son génie créateur. Un peu plus loin dans la nef, la statue en bronze de Saint-Pierre (premier pape de l’histoire de l’église) est vénérée par les pèlerins qui lui ont usé le pied droit à force de le caresser et de l’embrasser...Culminant au centre de la basilique (au-dessus de la tombe de Saint-Pierre), le magnifique baldaquin est une œuvre du Bernin. D’une hauteur avoisinant les 30 mètres (équivalente à celle d’un immeuble de dix étages), le baldaquin surplombe l’autel papal : impressionnant !

Pour terminer votre visite en beauté, n’hésitez pas à grimper au sommet de la coupole mais attention, l’ascension est assez longue et vous devrez emprunter un escalier étroit…Depuis la terrasse panoramique, la vue sur la cité du Vatican et plus particulièrement sur la place Saint-Pierre est de toute beauté.
Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la basilique Saint-Pierre est une étape incontournable de votre week-end à Rome !

Adresse : Basilica San Pietro, Piazza San Pietro, 00120 Città del Vaticano
Comment venir : Prenez le métro jusqu'à la station "Ottaviano - San Pietro - Musei Vaticani" (ligne A).
Heures d'ouverture :
- Basilique : 7h à 18h30
- Coupole : 7h30 à 17h
Prix :
• basilique : gratuit
• coupole : 10€ (ascenseur + 320 marches) ou 8€ (551 marches)
Site internet : www.vatican.va

Musées du Vatican

Il vous faudra prendre votre mal en patience si vous souhaitez découvrir tous les musées du Vatican car les chefs-d’œuvre présentés s’étendent sur des kilomètres de galeries ! Cet immense complexe muséographique abrite des œuvres d’art de toutes les époques et offre à ses visiteurs l’une des plus impressionnantes collections d’art du monde ! Essayez de venir hors saison et de préférence en semaine car certains jours, près de 25000 personnes viennent admirer ce patrimoine artistique inestimable !

Soyez sélectifs et comptez une demi-journée de visite pour découvrir les œuvres majeures. Parmi les incontournables, la pinacothèque présente environ 460 peintures exposées dans dix-huit salles. La collection comprend des chefs-d'œuvre des plus grands artistes de la peinture italienne parmi lesquels Léonard de Vinci, Titien, Véronèse, Caravage ou encore Fra Angelico…Les quatre chambres dites de Raphaël faisaient quant à elles partie de l’appartement du pape Jules II. Leur décoration fut réalisée par Raphaël et ses élèves entre 1508 et 1524. Célèbres pour leurs fresques, les chambres de Raphaël font partie des temps forts de la visite !

Vous terminerez la découverte des musées du Vatican par la célébrissime chapelle Sixtine. Construite au XVème siècle selon la volonté du pape Sixte IV (à qui elle doit son nom), la chapelle Sixtine est mondialement connue pour son plafond peint par Michel-Ange qui représente des épisodes de la Genèse et sa fresque du "Jugement dernier" sur le mur du fond de l'autel.

Les musées du Vatican mériteraient à eux seuls un séjour à Rome tant la richesse des œuvres qu’ils abritent est exceptionnelle !

Adresse : Musei Vaticani, Viale Vaticano, 00165 Roma
Comment venir : Prenez le métro jusqu'à la station "Ottaviano - San Pietro - Musei Vaticani" (ligne A).
Heures d'ouverture :
• du lundi au samedi : 9h à 18h
• fermé le dimanche (sauf le dernier dimanche du mois : 9h à 14h). Pour connaître les autres jours de fermeture, consultez le site internet.
Prix :
• plein tarif : 17 €
• tarif réduit : 8 €
(gratuit le dernier dimanche du mois)
Site internet : www.museivaticani.va

N°2 : Villa Borghèse

Domaine de la résidence du cardinal Borghèse qui fit réaliser ce superbe jardin au début du XVIIème siècle, la Villa Borghèse est le plus grand parc de Rome (80 hectares). Ouvert au public depuis 1902, le parc de la Villa Borghèse est idéal pour une balade à vélo le long de ses allées bordées de pins parasols, une marche autour du lac ou un pique-nique. Des projections de films en plein air ainsi que des pièces de Shakespeare y sont régulièrement organisées. De plus, quelques activités sont destinées aux enfants.

Temple d'Esculape, temple néoclassique situé sur un îlot artificiel du lac des jardins de la Villa Borghèse à Rome
Le terme de « Villa » définit en fait l’intégralité du Parc qui comprend également plusieurs institutions culturelles dont l’Académie de France située dans la villa Médicis et l’incontournable galerie Borghèse.
La villa Borghèse se situe au nord du centre historique de Rome. Elle est desservie par les stations de métro "Flaminio - Piazza del Popolo" et "Spagna" (ligne A).


N°3 : Place d'Espagne

La piazza di Spagna est l’une des places les plus célèbres de Rome. Nommée ainsi au XVIIème siècle lorsque l’ambassade d’Espagne s’y installa, c’est un endroit particulièrement prisé des touristes qui viennent s’asseoir sur le fameux escalier de la Trinité-des-Monts (scalinata della Trinità dei Monti) pour observer la foule.
Au pied de l’escalier, la fontaine de la Barcaccia représente une barque en train de couler. Elle est l’œuvre du père du Bernin qui avait conçu la fontaine sous le niveau de la rue afin de pallier au manque de pression d'eau.
Surplombant l’escalier de la Trinité-des-Monts, la chiesa della Trinità dei Monti est une belle église française que l’on a tendance à oublier tant la vue sur Rome depuis son parvis est magnifique…
Malgré la foule, la place d’Espagne a conservé son charme d’antan et mérite sans conteste une halte.

La place d'Espagne est située dans le quartier chic du Tridente. Elle est desservie par la station de métro "Spagna" (ligne A).

N°4 : Fontaine de Trevi

La fontaine de Trevi est située sur une petite place à l’intersection de trois rues d’où son nom ("tre vie" signifie "trois rues" en italien). Selon la tradition, si vous jetez une pièce de monnaie dans la fontaine en y tournant le dos alors vous êtes assurés de revenir un jour dans la capitale italienne. Les pièces lancées par les touristes sont reversées à des œuvres de charité et leur rapporteraient près d’un million d’euros par an…Incroyable non ?
Construite au XVIIIème siècle, la fontaine de Trevi est adossée au palazzo Poli et fait allusion à l’océan avec Neptune (dieu des mers et des océans) se tenant sur un char tiré par deux chevaux marins. Prévoyez d’y venir de bonne heure ou tard le soir pour une ambiance plus tranquille...
La fontaine de Trevi fait partie des sites touristiques romains à ne pas manquer !!!

La fontaine de Trevi se situe sur la colline du Quirinal. La station de métro "Barberini - Fontana di Trevi" est à 600 mètres environ...



Week-end à Rome : journée N°2

Week-end à Rome : carte de l'itinéraire de la journée n°2 (cliquer sur la carte pour l'agrandir)
Plan de la deuxième journée 
							de votre week-end à Rome

N°5 : Forum romain

Le Forum romain correspond à la place principale autour de laquelle s’organisait à l’époque toute la vie de la cité qu’elle soit politique, économique ou sociale. En effet, le Forum était un lieu de rencontre où se croisaient les politiciens, les avocats, les marchands, les religieux...et les esclaves !
Ne manquez pas les temples de Saturne, de Vesta, de Castor et Pollux ainsi que les arcs de Septime Sévère et de Titus dédiés à la gloire de ces empereurs. La basilique de Maxence et de Constantin était quant à elle destinée aux affaires judiciaires. Vous pourrez également vous balader sur la Voie Sacrée (empruntée par les soldats qui paradaient après une victoire militaire) jusqu’à la Curie (siège du Sénat) et les Rostres (tribune sur laquelle se tenaient les assemblées populaires)...
Bien que le Forum romain ne soit plus aujourd’hui qu’un champ de ruines, vous n’aurez aucune difficulté à imaginer la richesse passée de ce site en vous promenant sur les pas de Jules César.

Adresse : Foro Romano, Largo della Salara Vecchia 5/6, Roma
Comment venir : Prenez la ligne B du métro jusqu'à la station "Colosseo".
Heures d'ouverture :
• du 2 janvier au 26 mars : 9h à 16h30
• du 27 mars au 31 août : 9h à 19h15
• du 1er septembre au 30 septembre : 9h à 19h
• du 1er octobre au 30 octobre : 9h à 18h30
• du 31 octobre au 31 décembre : 9h à 16h30
(fermeture les 25 décembre et 1er janvier)
Prix :
plein tarif : 16 € (gratuit chaque premier dimanche du mois)
Le billet donne accès au Forum romain, au Palatin et au Colisée. Il est valable 24 heures.
Site internet : https://parcocolosseo.it

N°6 : Colisée

De l’époque antique subsistent de nombreux vestiges dont le plus célèbre est le Colisée, initialement baptisé amphithéâtre Flavien (nom de la dynastie sous laquelle il fut construit). En effet, l’arène ne prit le nom de Colisée qu’au Moyen Âge, en référence à la statue du colosse de Néron érigée à proximité mais aujourd'hui disparue…
Pour s’attirer les faveurs du peuple, les empereurs organisaient des spectacles dans le plus grand amphithéâtre romain qui pouvait accueillir plus de 50 000 spectateurs !!! Des combats entre bêtes féroces étaient organisés mais le public venait avant tout pour assister aux combats de gladiateurs qui luttaient parfois jusqu’à la mort. Partiellement détruit par des tremblements de terre et de nombreux pillages, l’état de conservation du monument est malgré tout impressionnant.
Le Colisée est le symbole de la Rome moderne et une véritable prouesse architecturale pour l’époque.

Adresse : Colosseo, Piazza del Colosseo, Roma
Comment venir : Prenez la ligne B du métro jusqu'à la station "Colosseo".
Heures d'ouverture :
• du 2 janvier au 26 mars : 9h à 16h30
• du 27 mars au 31 août : 9h à 19h15
• du 1er septembre au 30 septembre : 9h à 19h
• du 1er octobre au 30 octobre : 9h à 18h30
• du 31 octobre au 31 décembre : 9h à 16h30
(fermeture les 25 décembre et 1er janvier)
Prix :
plein tarif : 16 € (gratuit chaque premier dimanche du mois)
Le billet donne accès au Forum romain, au Palatin et au Colisée. Il est valable 24 heures.
Site internet : https://parcocolosseo.it


N°7 : Palatin

C’est sur le mont Palatin que selon la légende, Romulus et Rémus auraient été recueillis par une louve, leur sauvant ainsi la vie et permettant à Romulus par la suite d’y fonder Rome. Quartier le plus huppé de la Rome antique, le Palatin fut le lieu d'habitation de l'élite romaine avant de devenir celui des empereurs.
N’hésitez pas à vous balader sur la colline du Palatin et profitez de son cadre de verdure. Vous y découvrirez entre autres les jardins Farnèse d’où la vue sur le Forum romain et le Colisée est magnifique, la Domus Augustana (enfin ce qu’il en reste) qui était la résidence privée des empereurs, le stade de Domitien, les thermes de Septime Sévère sans oublier les belles fresques de la maison de Livie et d’Auguste. Contrairement au Forum romain, le visiteur devra faire preuve d’imagination pour se projeter dans le passé de ce cite mythique tant ses vestiges sont insignifiants...La balade est tout de même agréable !

Adresse : Palatino, Via di San Gregorio 30, Roma
Comment venir : Prenez la ligne B du métro jusqu'à la station "Colosseo".
Heures d'ouverture :
• du 2 janvier au 26 mars : 9h à 16h30
• du 27 mars au 31 août : 9h à 19h15
• du 1er septembre au 30 septembre : 9h à 19h
• du 1er octobre au 30 octobre : 9h à 18h30
• du 31 octobre au 31 décembre : 9h à 16h30
(fermeture les 25 décembre et 1er janvier)
Prix :
plein tarif : 16 € (gratuit chaque premier dimanche du mois)
Le billet donne accès au Forum romain, au Palatin et au Colisée. Il est valable 24 heures.
Site internet : https://parcocolosseo.it

N°8 : Thermes de Caracalla

Inaugurés en 216 après J.-C. par l’empereur romain Caracalla, les thermes de Caracalla sont les plus grands et les plus luxueux thermes romains de l’époque. Cet immense établissement thermal qui s’étendait sur plus de 10 hectares et qui pouvait accueillir près de 1600 baigneurs comprenait (en plus de ses bains) des bibliothèques, des boutiques, des restaurants et des jardins…Les thermes fonctionnèrent jusqu’en 537, année durant laquelle les Goths détruisirent l’aqueduc qui amenait l’eau. C'est aujourd'hui l'édifice thermal le mieux conservé de l'empire romain et ses vestiges aux dimensions colossales méritent sans conteste une halte !

Adresse : Terme di Caracalla, Viale delle Terme di Caracalla 52, Roma
Comment venir :
Prenez le métro jusqu'à la station "Circo Massimo" (ligne B) située à 700 mètres environ des thermes de Caracalla.
Heures d'ouverture :
du mardi au dimanche de 9h à 19h15
(fermeture le lundi, le 1er janvier et le 25 décembre)
Prix :
plein tarif : 8 €
Pour connaître les bénéficiaires du tarif réduit et de la gratuité, consultez le site internet.
Site internet : www.coopculture.it



Week-end à Rome : journée N°3

Week-end à Rome : carte de l'itinéraire de la journée n°3 (cliquer sur la carte pour l'agrandir)
Plan de la troisième journée 
							de votre week-end à Rome


N°9 : Place Navone

Bâtie sur les vestiges du stade de Domitien (datant du Ier siècle) dans lequel se déroulaient des compétitions d’athlétisme, la piazza Navona est l’une des places les plus animées de Rome et un rendez-vous incontournable de votre week-end à Rome. Les artistes de rue, peintres et autres portraitistes attirent de nombreux touristes et Romains qui viennent assister à l’animation de la place depuis la terrasse d’un des nombreux cafés qui la bordent.
Construite entre 1648 et 1651 et située au centre de la place, la fontaine des Quatre Fleuves est un chef-d’œuvre du Bernin. Les personnages qui entourent l’obélisque de la fontaine représentent les continents connus à cette époque à travers leur fleuve : le Nil pour l’Afrique, le Danube pour l’Europe, le Gange pour l’Asie et le Rio de la Plata pour l’Amérique. Selon la rumeur liée à la rivalité entre le Bernin et Borromini, le personnage qui représente le Nil se couvrirait le visage pour ne pas voir la façade de l’église Sant’Agnese in Agone qui lui fait face et dont la construction fut confiée à Borromini. En réalité, le personnage se couvre le visage car à cette époque, les sources du Nil n’étaient pas encore connues...

La place Navone se trouve dans le centre historique de Rome. Elle est desservie par les lignes de bus n°30, 70, 81, 87, 116, 186, 628...

N°10 : Panthéon

Entièrement reconstruit au début du IIème siècle (suite à plusieurs incendies), le Panthéon fait partie des monuments antiques romains les mieux conservés ! Même si la façade principale de cet ancien temple converti en église au VIIe siècle en impose, ce n’est qu’en pénétrant à l’intérieur du monument que la magie du lieu opère. Considérée comme une prouesse architecturale de l’Antiquité, l’immense coupole de 43.3 mètres de diamètre du Panthéon est pourvue d’une ouverture circulaire (située à son sommet) qui est la seule source d’éclairage du monument. Quand il pleut à Rome, il pleut à l’intérieur du Panthéon ! Depuis la Renaissance, le Panthéon est utilisé comme tombeau. Pour les admirateurs de Raphaël (l’architecte et le peintre de génie, pas le chanteur…), sachez qu’il y repose non loin de deux rois d’Italie, Victor Emmanuel II et Humbert Ier.

Adresse : Pantheon, Piazza della Rotonda, 00186 Roma
Comment venir :
• La station de métro la plus proche (1 km environ) est "Barberini" (ligne A).
• Les lignes de bus n°30, 40, 62, 64, 81, 87 et 492 desservent la place Largo di Torre Argentina, située à 400 mètres du Panthéon.
Heures d'ouverture : TLJ de 9h à 19h
(fermeture les 1er janvier, 15 août et 25 décembre)
Prix : gratuit
Site internet : www.pantheonroma.com


N°11 : Monument à Victor-Emmanuel II

Situé à proximité de la place du Capitole, le Vittoriano est un imposant monument en marbre blanc facilement reconnaissable à la grande statue équestre du souverain Victor-Emmanuel II qui le domine. La construction du monument démarra en 1885 mais il ne fut inauguré qu’en 1911 en l’honneur du premier roi d’Italie (Victor-Emmanuel II) et pour célébrer l’unification récente du pays. Le Vittoriano abrite la tombe du soldat inconnu ainsi que le musée historique du Risorgimento qui retrace l’unification de l’Italie. Depuis la terrasse panoramique (accès payant), la vue sur le Colisée et sur le Forum romain est magnifique lorsque le ciel est dégagé. N’oubliez pas votre appareil photo !

Egalement connu sous le nom de Vittoriano, le monument à Victor-Emmanuel II est situé sur la piazza Venezia. La station de métro "Colosseo" (ligne B) est à moins d'un kilomètre du monument...

N°12 : Place du Capitole

Indissociables les uns des autres, la place du Capitole et les monuments qui l’entourent sont imaginés par Michel-Ange au XVIème siècle à la demande du pape Paul III qui souhaitait restaurer la colline du Capitole laissée à l’abandon. L’artiste de génie ne pourra malheureusement pas terminer son projet mais ses successeurs respecteront ses plans initiaux.
Empruntez l'escalier de la Cordonata jusqu'aux statues colossales de Castor et Pollux pour rejoindre l'élégante piazza del Campidoglio bordée par le palazzo dei Sénatorial (palais des Sénateurs) qui accueille l'hôtel de ville de Rome, le museo del palazzo dei Conservatori (musée du palais des Conservateurs) et le museo del palazzo Nuovo (musée du palais Neuf). Au centre de la place s'élève la statue équestre de Marc Aurèle. Un passage incontournable malgré le monde ne serait-ce que pour découvrir cette place considérée comme l'une des plus belles de Rome !

Adresse : Musei Capitolini, Piazza del Campidoglio 1, 00186 Roma
Comment venir : Les stations de métro "Colosseo" et "Cavour" sont situées à 1 km de la piazza del Campidoglio.
Heures d'ouverture :
TLJ de 9h30 à 19h30 (14h les 24 et 31 décembre)
(jours de fermeture : 1er janvier, 1er mai, 25 décembre)
Prix :
11.5 € (16 € avec les expositions temporaires)
Site internet : www.museicapitolini.org


Les autres visites à faire...s’il vous reste du temps...

Rome est en tête de liste des villes les plus visitées d’Europe. Pour profiter pleinement de votre séjour, nous avons sélectionné les autres sites touristiques incontournables (en plus de ceux que nous présentons dans notre circuit de 3 jours) et vous donnons un aperçu de ce que la Ville Éternelle a de mieux à offrir. Tous les monuments, musées, églises, places et fontaines qui méritent le détour sont présentés sous forme de commentaires agrémentés de photos. Organisez-vous un week-end sur-mesure pour découvrir Rome à votre rythme et selon votre budget.

Façade principale de la galerie Borghèse

    Galerie Borghèse

    La galerie Borghèse compte parmi les plus beaux musées du monde. Le cardinal Scipion Borghèse consacra plus de 25 ans de sa vie à constituer cette collection exceptionnelle.
Vue sur le Château Saint-Ange et le pont Saint-Ange à Rome

    Château Saint-Ange

    Selon la légende, le pape Grégoire Ier aurait aperçu un ange au sommet du château venant annoncer la fin d’une épidémie de peste dévastatrice…et le château pris du coup le nom de Saint-Ange.
Place de la colonne

    Place de la colonne

    Entourée de remarquables édifices, la piazza Colonna date de la fin du XVIème siècle. Les bas-reliefs sculptés sur la colonne sont très intéressants car ils illustrent l’histoire militaire de cette époque.
Arc de Constantin

    Arc de Constantin

    L’arc de Constantin commémore la victoire de Constantin contre Maxence lors de la bataille du pont Milvius. Le plus grand des arcs de triomphe romains mérite le coup d’œil.
Restaurants et Panthéon sur la place de la Rotonde

    Place de la Rotonde

    Très animée toute la journée grâce aux terrasses des cafés qui la bordent, la piazza della Rotonda est dominée par le célébrissime Panthéon à qui elle doit sa renommée.

    Galerie Pamphilj

    Plutôt quelconque de l’extérieur, vous serez impressionnés par la richesse de l’intérieur de la galerie Doria Pamphilj tant les dorures, miroirs et moulures sont omniprésents.
Façade principale du palais Maxime

    Palais Maxime

    Abritant une grande partie du musée national romain, le palazzo Massimo est un édifice datant du XVIème siècle. Ecole jésuite à la fin du XIXème siècle, le palais Maxime n’a été transformé en musée qu’en 1995.
Façade principale du palais Altemps (Rome)

    Palais Altemps

    Le palazzo Altemps expose une superbe collection de sculptures antiques réunies par de riches familles romaines aux XVIème et XVIIème siècles. Le palais Altemps fait partie du musée national romain.
Entrée des catacombes de Saint-Calixte

    Catacombes de Saint-Calixte

    Les catacombes de Saint-Calixte représentent un réseau de galeries de près de 20 kms de long. Elles ont vue le jour au milieu du IIème siècle et sont alors devenues le tout premier cimetière de l’église de Rome.
Façade principale de la basilique Sainte-Marie-du-Trastevere

    Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere

    Santa Maria in Trastevere est une basilique mineure qui a vu le jour à l’endroit où une source d’huile serait apparue, annonçant la naissance du christianisme...

    Basilique Sainte-Sabine

    Il a fallu une dizaine d’années à l’évêque Pierre d’Illyrie pour édifier une église dédiée à Sainte-Sabine, martyre chrétienne du IIème siècle. La basilique devint le siège de l’Ordre des Prêcheurs en 1222.

    Basilique Saint-Jean-de-Latran

    La basilica di San Giovanni in Laterano fut longtemps considérée comme l’église la plus importante de la chrétienté.

    Basilique Sainte-Praxède

    La basilique Santa Prassede est une basilique mineure dédiée à la sainte romaine Praxède. C’est à Pascal Ier que l’on doit les superbes mosaïques de l’abside de la basilique qui fut quasiment reconstruite en 822.

    Eglise du Gesù

    L'église du Gesù est représentative de l’art jésuite à Rome. Construite à la fin du XVIème siècle, elle abrite le tombeau de Saint Ignace de Loyola, soldat espagnol qui fonda l'Ordre des Jésuites en 1540.

Informations pratiques

Informations générales

De quelle(s) pièce(s) d'identité a-t-on besoin pour aller à Rome ? La capitale de l'Italie est-elle une ville dangereuse ? Y a-t-il un décalage horaire entre l'Italie et la France ? L'Italie utilise-t-elle les mêmes standards électriques que la France ? L’eau du robinet est-elle potable à Rome ? Vous trouverez les réponses à toutes ces questions dans cette rubrique. la suite...

Climat

Rome bénéficie d’un climat méditerranéen qui se caractérise par des étés chauds et des hivers plutôt doux. C'est une destination agréable toute l'année et chaque saison a son charme. Les tableaux des températures moyennes et du nombre moyen de jours de pluie par mois vous aideront néanmoins à déterminer quelle est la meilleure saison pour partir à sa découverte. la suite...

Monnaie, pourboire, budget

Le coût de la vie en Italie est comparable à celui de la France mais l’hébergement à Rome est cher. Avant de partir, évaluez le budget que vous souhaitez consacrer à votre week-end pour vous éviter de mauvaises surprises une fois sur place. la suite...

Téléphone

Pour appeler de la France vers l'Italie, vous devez composer le 00 suivi de l'indicatif de l’Italie, de l'indicatif de la ville (précédé du 0) et du numéro de téléphone de votre correspondant. Pour appeler de l'Italie vers la France, vous devez composer le 00 suivi de l'indicatif de la France et du numéro de téléphone de votre correspondant sans le 0 du début. la suite...

Se déplacer à Rome

Evitez de louer une voiture, un scooter ou un vélo en raison de l’intensité de la circulation automobile à Rome. Les bus et les tramways sont très pratiques (contrairement au métro) et permettent de découvrir la ville en chemin. la suite...

Lexique français/italien

Ce petit lexique français/italien recense le vocabulaire utile à tous les touristes pour se faire comprendre dans n’importe quelle situation. la suite...